« THC »:Tout les Hauts de Cagnes

  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2009
28 juillet 2009

HAUTS DE CAGNES- DU BLEU?? MAIS PAS AZUR!!!!!

Publié par terriblehautdecagnes dans Cagnois à l'honneur, POLITIQUE

nmphoto257787.jpg

Il est de retour de la lointaine Capitale, le maire de la ville au deux villages. Pas comme la cavalerie qui arrivait toujours à l’heure, lui arrive en retard et sans réponses concrètes, à part peut être plus de repression: Installation de caméras, la BAC dans les hauts etc…..

Soyez tranquilles pendant que jouez au casino les bleus surveillent vos maisons et les méchants sont marrons.

_Chef, chef??????

_Quoi????

_Il est mal garé le villageois!!

_Ben, mets une amende pardi. La prochaine fois il prendra la navette l’idiot.

_AH, ah,ah.

Source NICE MATIN:

Du bruit. Tout le temps. Des pétards écrasés, des cannettes froissées, du trafic de stupéfiants, des insultes. Souvent. Et des coups. Parfois.

myOasAd(‘Position1′);HAUTS DE CAGNES- DU BLEU?? MAIS PAS AZUR!!!!! dans Cagnois à l'honneur

Sous la fenêtre des riverains de la rue Hippolyte Guis. Ces Cagnois sont excédés. Prendre les armes, pour lutter contre cette petite délinquance ? Certains habitants du Haut-de-Cagnes y ont pensé. Ils l’ont fait savoir, hier soir, à Claude Serra, le sous-préfet de Grasse et à Louis Nègre, sénateur maire de Cagnes-sur-Mer, venus à leur rencontre.

Cette visite officielle devant la chapelle de Notre-Dame-de-la-Protection, était avant tout destinée à calmer les esprits. Et à en marquer certains.

« Ce n’est pas des grands bandits » ont entonné en coeur les élus et les autorités de l’état. « Il n’y a pas d’actes de délinquance majeure. Mais ils enquiquinent comme c’est pas possible », admet Louis Nègre. Le sous-préfet martèle : « Nous sommes ici dans une commune sereine. Nous entendons qu’elle le reste. S’ils ne veulent pas rester « tranquillement ici : ils auront à faire à la police et à la justice ». Le message du sous-préfet est clair : direction « la maison d’arrêt de Grasse ».

Dans un style très sarkozien, rappelant dans une moindre mesure la sortie médiatique de la Dalle d’Argenteuil, les riverains ont, selon eux, assisté « à une opération de communication. Un discours politicien ». Pourtant, le sous-préfet promet « une présence. Il y aura du bleu »au Haut-de-Cagnes, prenant à témoin la commissaire Véronique Morandi, responsable de l’arrondissement.

« Chichon et chicha »

Des jeunes passent par là. Pas plus de 15 ans. Des ados. Ils sont apostrophés. « Celui-là, il fait partie de la bande », jure une vieille dame.

Un face-à-face s’installe entre des jeunes qui plaident que « c’est l’été », qui s’excusent de faire du bruit et un voisin qui s’emporte : « celui-là, je vais le plier ». Pour un nom d’oiseau de trop paraît-il.

Mais dans l’assistance des voix s’élèvent. Ce ne sont pas eux les fauteurs de troubles. Les vrais ? « Ceux d’en bas. Ils installent chichon et chicha, jusqu’à quatre heures du mat’. Ils se mettent au coin, ils bloquent la rue et ils dealent ».

Le maire concède alors qu’il a « du mal avec des trouble-fêtes. Mais rappelle qu’il a « besoin d’actes concrets pour intervenir ». Or « Je ne trouve pas de plaintes. Et quand on vous met devant l’agresseur, vous ne le reconnaissez pas » lance-t-il à une habitante excédée qui exhibe ses procédures. Il défend aussi ses troupes : « Quand on me dit qu’on appelle une, deux, trois fois la police municipale, moi je constate que le chef de la police n’est pas submergé » de coup de fil.

Après les invectives multipartites, le climat s’apaise et Claude Serra tranche : « Cagnes n’est pas devenue Chicago. On va rerégler l’horlogerie pour rétablir sérénité et fermeté. Polices nationale et municipale feront l’effort de venir, d’intervenir. Ce sera systématique. Il y aura des services plus réguliers ».

Le groupe de sécurité de proximité et la BAC du commissariat prennent note. En tenues et en civils, ils feront plus de rondes. Mais ils assurent aussi qu’ils étaient déjà présents.

Pas assez, manifestement. Et déjà les riverains haussent les épaules : « Ils iront ailleurs » les délinquants.En face, chemin des Caucours ».

Romain Maksym


-->
-->

25 juillet 2009

POLITIQUE-HAUTS DE CAGNES = LE BRONX SUR MER???

Publié par terriblehautdecagnes dans Cagnois à l'honneur, POLITIQUE

nmphoto257352.jpg

Encore les Hauts de Cagnes à la Une, mais pas en bien.

Source Nice Matin:

Isabelle a 80 ans. Tout rond. Mais ne les fait pas. N’empêche ! Assise à côté de la Chapelle Notre-Dame de la Protection dans le Haut-de-Cagnes, tout près de sa petite maison de la rue Hippolyte-Guis, coquette et agréable, elle est à bout. Isabelle ne dort plus : « Sauf sous Lexomil. C’est intenable, je pense à vendre, c’est dire ! J’habite à Cagnes depuis 1951 ». Se sentant impuissante, elle hausse les épaules : « L’année dernière, à la mairie, on m’a répondu « Vous, les personnes âgées, vous ne supportez rien ». Peut-être, mais qui supporterait ça, vous pouvez me dire ? »

myOasAd(‘Position1′);POLITIQUE-HAUTS DE CAGNES = LE BRONX SUR MER??? dans Cagnois à l'honneur

Ça…Ça ? C’est ce que l’on appelle « une bande de jeunes ». Et de moins jeunes. Et de très jeunes aussi.

Des jeunes qui squattent les bancs du début de la rue Hippolyte-Guis et le petit parvis de la chapelle jusqu’à des heures indues. Qui squattent et qui parlent, qui crient et qui écoutent de la musique.

Alain, riverain lui aussi, confirme. « Ville apaisée ? Peut-être Place De-Gaulle et au Cros ! Mais ici certainement pas. C’est un lieu de non-droit. A partir de 21 heures, c’est l’horreur. Et la police municipale ne fait rien ».

Une autre dame ajoute : « On appelle à la municipale et on nous répond « oui, oui, on prend note ». Une fois, ils ont même répondu :  » Prenez les choses en main  » ».

Des hurlements jusque tard dans la nuit. Les murs de la chapelle gravés au couteau. Des petites bagarres entre les derniers irréductibles du pavé, parfois copieusement « imbibés ». Des emballages et des bouteilles vides jetés un peu partout. « Et des mégots, là en bas dans le jardin du monsieur. Il a peur que ça prenne feu un de ces jours », montre du doigt Alain.

De l’incivilité. « Jusqu’à présent ce n’était que ça », ose Alain. « Mais maintenant, pour certains, ils sont violents », s’inquiète un vieux monsieur, tout frêle.

Il y a 10 jours, une dame de 50 ans s’est fait agresser alors qu’elle promenait son chien. Et elle en est encore chancelante aujourd’hui. « Deux individus crachaient par terre, je leur ai fait des remarques, puis je suis allée chercher des bouteilles d’eau pour nettoyer et quand je suis revenue, je me suis fait insulter et menacer. Ils m’ont dit qu’ils allaient me casser la gueule alors je les ai arrosés. Ils m’ont bousculé, puis m’ont frappé avec la bouteille sur le visage. Heureusement un voisin est intervenu ». Et une plainte contre X pour violences volontaires sur personne vulnérable a été déposée au commissariat.

« On s’occupe bien du bord de mer… Pas du reste »

Les riverains s’échauffent autour du petit banc. « Moi je sais ce qu’il faut faire, c’est prendre un fusil. », lance calme et convaincu le vieux monsieur tout frêle.

« Moi, j’ai un revolver… », renchérit une autre habitante.

« Vous voyez où on en est ? Voilà où ils en sont les gens ! Excédés. Il faut faire quelque chose », recadre Alain qui ajoute : « Parfois, ils sont plus d’une vingtaine. Il y a trois soirs, mon épouse a sorti de notre entrée des jeunes qui se battaient. Le gamin avait un mauvais trip et il cognait sa copine ».

« On a le droit de dormir tranquille, nous aussi. Comme les gens du bord de mer », explique Isabelle.

« C’est certain, on s’en occupe bien du bord de mer, mais on ne fait rien pour le Haut-de-Cagnes », confirme Catherine Bouvet, la patronne des Terrasses du Soleil. Un tantinet exaspérée elle aussi. « Regardez le chemin derrière la chapelle, c’est dégoûtant, rempli de crottes de chiens. Et les jardiniers ne passent jamais. Tout est en friche. Si il y a un départ de feu, tout va s’embraser », dit Mathilde Brandt, voisine du restaurant « Josy-Jo ». Aux portes de la chambre d’hôtes de Catherine Bouvet, l’odeur d’excrément en plein soleil, est quasi insoutenable.

« Du temps de Madame Sauvaigo, on s’occupait bien du Haut-de-Cagnes ! », murmure une vielle dame.

Catherine Bouvet renchérit : « Mes touristes sont parfois effarés de ce qu’ils entendent dans la navette, et hier matin une Italienne a croisé la bande du soir, et elle n’était pas tranquille. Je vais redemander aux éducateurs d’ADS de monter (1) ».

« Ça peut partir en vrille à tout moment », met en garde Stéphane, jardinier à la Ville.

« Quand nos terrasses débordent, ou que les clients font un peu trop de bruit, on envoie la police municipale ! Et là, elle vient, sans problème. En revanche, c’est fou le mal qu’on a à les faire venir quand on appelle pour les jeunes », ironise Catherine Bouvet. Elle ajoute : « Ce serait leur rôle pourtant. Parler avec le citoyen, les habitants. Identifier les problèmes. A la mairie on nous répond : « c’est pas leur boulot » ! Moi je dis qu’ils sont là aussi pour s’imprégner des soucis d’un quartier ».

Que fait la police municipale ? « Pas grand-chose »… Jusqu’à ces trois derniers soirs, donc, selon les riverains ! Mais, « c’est étrange, on a prévenu la mairie que vous alliez faire un article… Et mardi soir, vers minuit, quelqu’un a appelé la police municipale et ils sont venus ! Incroyable non ?», tranche Alain. Depuis, selon les riverains, mercredi soir, les polices nationale et municipale sont encore passées. Avant l’intervention des CRS jeudi soir, à la demande du maire, Louis Nègre. Et du coup, le quartier était bien plus calme…

Stéphanie Gasiglia


-->

18 juillet 2009

MUSIQUE- EUH?? JEAN BONO?????

Publié par terriblehautdecagnes dans MUSIQUE

http://www.dailymotion.com/video/x9w6lm

18 juillet 2009

MUSIQUE- BONO C’EST TOI DANS LE NOIR????????

Publié par terriblehautdecagnes dans MUSIQUE

http://www.dailymotion.com/video/x9w6ke

18 juillet 2009

MUSIQUE- JE TE VOIS BONO 2! VIDEOS

Publié par terriblehautdecagnes dans MUSIQUE

http://www.dailymotion.com/video/x9w6jp

17 juillet 2009

MUSIQUE- JE T’AI VU BONO.

Publié par terriblehautdecagnes dans MUSIQUE

photo020.jpgphoto021.jpgphoto024.jpgphoto026.jpgphoto027.jpgphoto028.jpgphoto029.jpgphoto030.jpgQuelques photos du concert de U2 à Nice.

 

14 juillet 2009

VU SUR ARTICLE XI. PERSO J’ADORE.

Publié par terriblehautdecagnes dans POLITIQUE

Chaque année, la même excitation s’empare de nous à l’approche du 14 juillet. Une fièvre patriotique, un élan d’amour pour notre fière nation et ses forces armées. Louable sentiment qui ne doit pourtant pas nous voiler la face : un bon 14 juillet, ça se prépare, ça se mitonne dans les règles de l’art. Article 11, qui aime les chars, Johnny et sa patrie, vous mâche le travail. Conseils d’un passionné.

 

Chaque année c’est pareil, on l’attend avec impatience, on le renifle de loin, on en papote dans les troquets (« Tu fais quoi pour le 14 juillet cette année ? » – « Je Johnnyse », est indéniablement devenu un classique du café du commerce), on pousse le vice jusqu’à s’interroger sur la composition du défilé (Le 3e corps des cosaques franc-comtois – casaque vert de gris – sera-t-il oui ou non précédé des fusiliers sous-marins – casaque bleu outre-mer ?), bref, on trépigne d’impatience.

Las ! Trop souvent, une fois le grand soir venu, déficience dans l’organisation ou bien éléments étrangers se greffant sur le programme, quelque chose cloche, ça déraille dans les grandes largeurs : on se retrouve au poste pour abus éthylique ou pour déposer plainte pour vol de portable, à l’hôpital pour acouphènes généralisées (La sono de Jean Michel Jarre, c’est pas de la bibine) voire coma éthylique, ou en prison pour avoir transporté sa carabine à plombs avec soi (jurisprudence Brunnerie). La soirée idéale pour clamer son patriotisme et aimer son pays se transforme alors en fiasco, c’est ballot. Pour éviter ça, Article 11 (plus patriote, tu fais pas) vous propose un petit guide malin pour 14juilletiser dans les règles de l’art. Parce qu’une fête du 14 juillet raté, c’est un peu comme une Marseillaise sifflée ou un mollard basané sur ton drapeau : inacceptable.

14juilletsaintcyr31ca9.jpg

 Lire la suite

(Lire la suite…)

13 juillet 2009

POLITIQUE- LE SERVICE PUBLIC SELON M NEGRE

Publié par terriblehautdecagnes dans POLITIQUE

http://www.dailymotion.com/video/x9eqfk

Il y a peu je parlais du manque de crèche à Cagnes sur mer  ce qui est pour moi le principe de base du « service public », apparement pour notre maire le service public se trouve chez TRANCHANT au casino. Plus de doute le privé est dans la place.

8 juillet 2009

LES UNES DE “SINE HEBDO” 8 Juillet 2009

Publié par terriblehautdecagnes dans LES UNES DE SINE HEBDO

sinehebdo44.jpg

Au sommaire :

Bonne nouvelle : Serge Quadruppani enlève la femme du président ! Tout au long de l’été 6 autres nouvelles suivront.
La bibliothèque noire de Patrick Raynal
commence
Michel Onfray et Freud : une religion du 20 eme siècle !
S et fils prennent du repos jusqu’à fin août. Profitez des dernières aventures des Sarkozy par Diego Aranega et Benoît Delepine.
Pour Guy Bedos, l’air du temps est irrespirable…
Un p’tit tour en banlieue pour les ministres par Frédéric Bonnaud.
Le tour de France vu par Siné Hebdo ? Jean-Marie Brohm l’auteur de la tyrannie sportive.
Emanuelle Veil : 50 % des français privés de vacances…
Une belle escroquerie au Rapido par Xavier Monnier…
L’emprunt national, c’est simple comme sarkozy : les riches en profitent et les pauvres remboursent. Par Pierre Concialdi.
Jean-Pierre Bouyxou règle son compte à de Funès…
Les singeries d’été
d’Emmanuelle Grundmann

7 juillet 2009

POLITIQUE- QUESTION POSEE A J.M AYRAULT DU PS.

Publié par terriblehautdecagnes dans POLITIQUE

Votre serviteur a encore sevi sur les ondes de France Inter. A la minute 6.27.

Bonne écoute.

http://www.dailymotion.com/video/x9skmr

 

12

demoli |
Objectif CAPA |
info retour à l'emploi |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Un monde meilleur
| petou
| La route est longue, mais l...